Plur'ielles : Forum lesbien, bi, trans, queer et +
Bienvenue sur Plur'ielles Smile !

Marre des sites de rencontre où rien de profond ne s'échange, envie d'un endroit virtuel où vous vous sentez "chez vous", avec du vrai contenu et où vous pouvez tisser de nouvelles amitiés, parler de tout avec plusieurs centaines de membres de toute la francophonie, en toute sécurité ? Vous êtes au bon endroit !

Plur'ielles (ex "Le Monde est Lesbien") compte plus de 2300 membres, près de 300 000 messages échangés et plus de 100 posts publics par jour. C'est une safe zone où femmes, trans, genderfluids et non-binaires sont libres de s'exprimer en toute liberté et de rencontrer de nouvelles personnes en se basant sur le fond... et pas uniquement sur la forme.

Êtes-vous prêt.e pour l'aventure Wink ?
Connexion
Derniers sujets
A quoi penses-tu ?Ven 17 Jan - 14:58Auré
Bretagne Mer 15 Jan - 10:22Angie37
Jen' à Rennes Lun 13 Jan - 21:29Jenlaine
Rebonjour :)Sam 28 Déc - 0:21Amel4
Orphan BlackDim 22 Déc - 20:41Jerryka168
Noël 2019 (cadeaux)Lun 16 Déc - 0:14Amel4
Le WTF du jourMar 10 Déc - 23:01Earth
Voir le deal
34.99 €

Partagez
Aller en bas
Althea
Althea
Age : 20
Messages : 211
Date d'inscription : 25/01/2016

Comment - Comment les "jeunes" vivent elles leur  homosexualite  - Page 2 Empty Re: Comment les "jeunes" vivent elles leur homosexualite

le Mer 22 Fév - 19:32
Bonjour. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, pour ma part j'ai pu constater une évolution sur quatre ans.
En effet, quand j'étais en 3ème, être homosexuelle ou bisexuelle était relativement tabou et rare était les personnes qui s'assumaient. Dans l'esprit d'une majorité, aimé une personne du même sexe revenait à être un ou une "k-ssos" ou être pervers(e)/vicieuse. En effet, il est arrivé que dans ceux qui s'assumaient qu'il y est diverse rumeur peu glorieuse, ainsi que des mensonges comme quoi ils ou elles mataient dans les vestiaires du collège. J'ai été également témoin d'acte assez violent envers un de mes amis gay. (Insulte, on lui lançait des cailloux au visage, on le violenté... et encore je suis resté soft). Un autre de mes amis qui lui était bisexuelle, à subit quant à lui du harcèlement, il recevait des messages sur les réseaux sociaux mais aussi par sms assez méchant, on lui faisait des croches-pattes dans les couloirs, il y avait des moqueries (...). A côté de ça, parmi tout ces cas, deux couples homosexuelles s'en sont bien sortis et ont échappés à tout ça. Tout n'était pas négatif.
En seconde, il y avait encore des cas d'homophobies mais plus discrètement, mais beaucoup on choisit de se faire tout de même discret car tout le monde n'a pas les épaules pour supporter les chuchotements dans leurs dos quand ils passent dans les couloirs.
En première, beaucoup ce sont plus assumer, ainsi que moi. Il semblerait que les mentalités est évolué, les gens pour une majorité exprimés beaucoup plus de respect qu'avant.
En Terminale, donc cette année, ça parait tout à fait normal. Ca passe inaperçus, ce qui exprime un changement pour moi de l'idéologie et de la normalité, même si tout n'est pas encore accepté. Certaines personnes restent.. comme dire.. fermé d'esprit. Mais c'est vraiment insignifiant par rapport aux violences et moqueries passés.

Voilà voilà.
avatar
Invité
Invité

Comment - Comment les "jeunes" vivent elles leur  homosexualite  - Page 2 Empty Re: Comment les "jeunes" vivent elles leur homosexualite

le Sam 4 Mar - 17:35
Je me suis toujours assumée. Dès ma première copine, quand j'avais 15 ans, les gens savaient. Je n'ai jamais été harcelée sur ça, mais sur plein d'autres choses Rolling Eyes
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum